Fuites urinaires : comment se repérer avec les boissons ?

Rappelons-le : l’eau plate est la meilleure des boissons lorsqu’on souffre de fuites urinaires, elle est à préférer à l’eau pétillante ou aux sodas, qui peuvent irriter la vessie et favoriser les fuites. Concernant les jus de fruits, il est conseillé de privilégier les jus produits à base de fruits qui ne sont pas irritants pour la vessie : raisin, cranberry, cerise, pomme et poire. Enfin, n’oubliez pas que l’alcool et les boissons à base de caféine (café, thé, colas) sont des excitants pour la vessie : s’en passer, c’est mieux… Le café décaféiné fait partie lui aussi de la liste des boissons à éviter si possible. Enfin, prenez l’habitude de ne pas trop boire le soir.

Fuites urinaires : que mettre dans son assiette ?

Saviez-vous que la constipation favorise les fuites urinaires ? C’est pour cette raison aussi simple qu’il est conseillé de consommer des aliments riches en fibres : fruits, légumes, légumes secs et céréales complètes et certains fruits vont vous aider à garder un transit régulier. Il n’y a pas d’autres aliments spécifiques à privilégier, l’idéal étant de manger équilibré et dans des quantités adaptées. Même si les fuites urinaires ne sont jamais directement liées à l'alimentation, elles peuvent être néanmoins aggravées dans certains cas par la consommation de certains aliments à risque. En effet, certains produits ne sont pas forcément les meilleurs amis de la vessie et sont à éviter :

 

  • Le chocolat peut être excitant pour la vessie, car il contient de la caféine,
  • Les tomates peuvent irriter la vessie, qu’elles soient consommées en jus ou entières,
  • L’orange, le pamplemousse, le citron et le citron vert sont acides et irritants pour la vessie,
  • Les plats épicés ne sont pas non plus conseillés en cas de fuites urinaires.

Quelques bonnes habitudes alimentaires à prendre pour éviter les fuites urinaires

Pour éviter les fuites, mieux vaut bien réguler son apport en boissons au cours de la journée Par exemple, prenez l’habitude ne pas trop boire au-delà de vos besoins. En buvant trop, vous aurez plus souvent envie d’uriner (surtout si vous buvez un grand volume rapidement), ce qui favorise le risque de fuites. Même après un effort physique, essayez de réguler votre apport en eau, avant l’effort, pendant et après.

A l’inverse, si vous ne buvez pas assez, les urines seront trop concentrées (elles sont alors jaune foncé), ce qui peut provoquer une irritation de la vessie et donc favoriser les fuites. Buvez donc régulièrement, à chaque repas, en suivant votre soif et répartissez vos apports durant la journée.

Enfin, si vous vous levez souvent la nuit pour uriner, essayez de boire davantage le matin et l’après-midi plutôt que le soir.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui pourra vous donner les conseils les plus adaptés à votre situation. Des protections urinaires adaptées vous permettront de retrouver confiance et confort en cas de fuites urinaires? 

Sources bibliographiques

  • Mayo Clinic. Site internet. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/urinary-incontinence/in-depth/bladder-control-problem/art-20046597
  • National Association For Continence. Site internet. https://www.nafc.org/bladderirritants/
  • Site mangerbouger.fr : http://www.mangerbouger.fr/Manger-Mieux/Manger-mieux-a-tout-age/Seniors/Les-principaux-soucis-lies-a-l-age
  • University Hospital Southampton NHS Foundation Trust. Patient information factsheet « Bladder retraining for an overactive bladder ». 2016

 

Paramètres des cookies