De nombreuses idées fausses circulent au sujet des fuites urinaires, surtout chez les hommes. Voici nos réponses aux principales idées reçues sur l’incontinence.

« J’ai 50 ans. Des fuites d’urine à mon âge… personne ne vit ça. »

FAUX

L’incontinence concerne 3 à 5% des quadragénaires et augmente ensuite avec l’âge pour concerner 10% des hommes de 60 ans et 30% après 90 ans. Avoir des fuites urinaires est donc fréquent chez l’homme et doit vous inciter à consulter un médecin .

« Je n’ose pas à en parler à mon médecin, encore moins à ma femme, c’est tabou ! »

FAUX

Les fuites d’urine peuvent être prises en charge efficacement par votre médecin : en parler lors d’une consultation vous permettrez de connaître la cause de ces fuites urinaires et de vous apporter un traitement adapté. Il est préférable d’en parler à votre partenaire car les pertes d’urine peuvent avoir un impact sur votre vie sociale et votre vie sexuelle . En effet, être compris et soutenu par ses proches est important. Et n’oubliez pas qu’il existe des solutions pour que les fuites soient plus discrètes afin de continuer à mener une vie sociale et sportive en toute sérénité.

« Il ne faut pas faire de sport quand on a des fuites d’urine. »

FAUX

Ce ne sont pas quelques fuites d’urine qui vont vous empêcher de faire du sport ! Une activité physique régulière est recommandée lorsqu’on souffre d’incontinence mais tous les sports n’ont pas les mêmes vertus car certaines pratiques sportives peuvent endommager le périnée, qui joue un rôle important. Retrouvez nos conseils pour bien choisir son sport quand on souffre d’incontinence.

« Quand on a des fuites urinaires, le seul traitement c’est de se faire opérer ».

FAUX

Il peut y avoir de nombreuses raisons qui font que vous souffrez de fuites d’urine et le traitement de l’incontinence dépend de sa cause. La chirurgie n’est qu’un traitement parmi d’autres comme la rééducation du périnée ou la prescription de médicaments ciblant la prostate. C’est pourquoi il est essentiel de consulter votre médecin si vous constatez des fuites urinaires : il pourra vous interroger, vous examiner et si besoin vous proposer des examens complémentaires pour déterminer la cause de votre incontinence. Vous aurez ensuite une solution adaptée.

« Quand les fuites apparaissent, c’est terminé, c’est pour la vie ».

FAUX

L’incontinence n’est pas une fatalité. Quand elle est diagnostiquée et prise en charge, elle peut être traitée efficacement. De plus, pour minimiser l’impact des fuites urinaires sur votre quotidien, sachez que des protections spécifiques sont destinées aux hommes. Il s’agit de sous-vêtements discrets et confortables qui vous permettront de vous sentir à l’aise en toute circonstance : personne ne se doutera que vous avez quelques fuites !

« J’ai des pertes d’urine quand je fais l’amour, je pense que je ne devrais plus avoir de rapport »

FAUX

Les fuites d’urine ont une influence négative sur la vie sexuelle , c’est pourquoi il est capital d’en parler à votre médecin . Prendre en charge l’incontinence permet d’améliorer la qualité de vie, notamment la qualité de la vie sexuelle. On se sent revalorisé et les symptômes gênants (comme les pertes d’urine pendant le rapport) peuvent être diminués voire supprimés.

Sources bibliographiques:

  • Association française d’urologie. Fiche d’information « Incontinence urinaire masculine », 2011.
  • Association française d’urologie. Dossier de presse « périnée mode d’emploi », avril 2013.
  • Association française d’urologie. Dossier de presse « Incontinence et sexualité ».
Paramètres des cookies