DECOUVREZ LES DIFFERENTS TYPES D’INCONTINENCE URINAIRE CHEZ L’HOMME ?

Il existe différents types de fuites urinaires chez l’homme : L’incontinence urinaire par regorgement, l’incontinence d’impériosité, et l’incontinence d’effort.

Afin de trouver le traitement le plus adapté, il est nécessaire d’identifier avec l’aide de votre médecin, le type d’incontinence dont vous souffrez.
Souvent liées à la prostate, les fuites urinaires homme peuvent se caractériser selon différents symptômes.

L’incontinence urinaire par regorgement

Elle se caractérise par des fuites sans envie d’uriner et une difficulté à vider sa vessie. C’est la forme la plus fréquente d’incontinence urinaire chez l’homme. Un obstacle, se situant au niveau de l’urêtre, empêche en effet la vessie de se vider : il s’agit d’un problème mécanique.

C’est par exemple le cas lorsque la prostate présente une tumeur. Pour vaincre cet obstacle, le muscle de la vessie doit se contracter plus fortement que la normale et s’affaiblit peu à peu. Dans ce type d’incontinence urinaire par regorgement, les fuites sont fréquemment nocturnes.

L’incontinence d’impériosité

Elle se caractérise par une envie violente, pressante et fréquente d’uriner, ne laissant pas toujours le temps de réagir.

En temps normal, dans le cas d’une personne ne souffrant d’aucun problème urinaire, une molécule appelée acétylcholine est libérée lorsque la vessie est suffisamment remplie. Cette molécule provoque alors la contraction de la vessie afin qu’elle se vide.

Dans le cas d’un homme souffrant d’incontinence d’impériosité, le cerveau ne contrôle plus normalement cette molécule. La vessie se contracte alors aléatoirement et plus fréquemment que la normale. La personne ne ressent pas le besoin d’uriner et cela entraîne ainsi des fuites urinaires non contrôlées. Il s’agit donc d’un dysfonctionnement du mécanisme de régulation. Ce type d’incontinence a lieu indifféremment la nuit ou le jour.

L’incontinence d’effort

Dans le cas d’une incontinence d’effort, les fuites urinaires sont causées par une pression abdominale, telle que le rire, la toux, les éternuements, le port d’une charge lourde ou une activité sportive…Il s’agit ici d’une faiblesse des muscles du périnée et du sphincter urinaire qui ont pour fonction normale de maintenir la vessie fermée. La pression exercée par la vessie étant plus importante que la capacité des muscles à la gérer, il se produit alors des pertes d’urine.

Comme vous pouvez le constater, il y’a de nombreuses raisons d’avoir des pertes urinaires chez l’homme. Il est donc indispensable de consulter un médecin qui saura vous orienter dans votre parcours de soin.

Paramètres des cookies