LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS MÉDICALES QUAND ON SOUFFRE DE FUITES URINAIRES

Lorsque l’on souffre de fuites urinaires, il faut d’abord évaluer le degré de gêne pour définir un traitement.

C’est votre gynécologue ou votre médecin généraliste qui pourra vous aider et qui définira avec vous le parcours médical le plus approprié à votre cas.

- La réeducation du périnée.

Le périnée est un ensemble de muscles. En forme de hamac, il s’étend du pubis jusqu’au coccyx. Ces muscles, comme n’importe quels autres muscles du corps, ont besoin d’être entretenus.

Souvent recommandés aux jeunes mamans et aux femmes atteignant la ménopause, les exercices du périnée peuvent être effectués à tout âge et vont permettre de limiter les fuites urinaires.

Cette rééducation consiste à faire, avec l’aide d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute, des exercices de contraction ou à le tonifier grâce à de l’électrostimulation.

- L’opération chirurgicale.

Il est important d’évaluer votre besoin avec un professionnel pour choisir la technique chirurgicale la plus adaptée. Technique de la bandelette ou technique de colpo-suspension… Ces chirurgies ne découlent pas du même protocole et présentent chacune des avantages et des effets secondaires éventuels.

- La prise de médicaments.

Là encore divers traitements existent. Traitement hormonal substitutif, alpha-bloquants, anti-cholinergiques, et même Botox… Les médicaments n’agissent pas tous de la même manière, d’où l’importance de bien prendre en compte la posologie, la durée du traitement, et les effets secondaires.

Cette liste est bien évidemment non exhaustive, la médecine évoluant rapidement en particulier dans ce domaine.

Quoi qu’il en soit, tournez-vous vers un professionnel de la santé, et rassurez-vous car de nombreuses solutions existent !

Paramètres des cookies